You are here

PMA2020 lance une enquête de santé nationale en Côte d’Ivoire

Performance Monitoring and Accountability 2020 (PMA2020) a lancé en août 2017 une enquête de santé nationale en Côte d’Ivoire. PMA2020 utilise une technologie mobile innovante pour mener des enquêtes à bas coût et pouvant restituer des résultats rapidement afin de suivre les indicateurs clés de planification familiale et d’autres domaines de la santé et du développement tous les ans ou tous les semestres. Le programme est mis en œuvre par des universités locales ou des instituts de recherche dans chaque pays, en collaboration avec les ministères de la santé, en déployant des enquêtrices résidentes formées à la collecte des données au moyen de téléphone mobile.

L’équipe PMA2020 a mené la formation des enquêtrices pour la première vague de collecte de données dans la capitale administrative de Yamoussoukro du 14 au 25 août 2017. Des enquêtrices résidentes (ER) issues des différentes régions du pays ont pris part à la formation. Les formations ont consisté en des sessions d’apprentissage avec toute l’équipe sur les théories et protocoles de la collecte de données, des simulations d’entretiens dans les langues locales et une mise en situation réelle par l’identification et l’administration de questionnaires à des ménages et des femmes dans la ville de Yamoussoukro. 

CI-launch-IMG_6047.jpgLa Côte d'Ivoire est le 11ème pays à adopter la plateforme d’enquête PMA2020, et est le premier pays a participé à son co-financement.  En effet, les vagues 1 et 2 du PMA2020 Côte d'Ivoire sont financées par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique à travers le Projet d’Intensification de la Politique de Planification Familiale (PIPPF) mis en œuvre dans le cadre du premier Contrat de Désendettement et de Développement (C2D[1]) signé entre la Côte d’Ivoire et la France en décembre 2012.  La formation pour le premier passage de l’enquête a été soutenue en partie par la Plateforme régionale de PMA2020 pour l’Afrique de l’Ouest francophone, l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) du Burkina Faso.

Le travail de terrain pour la collecte des données de la Vague 1 a débuté le 4 septembre 2017.

PMA2020 utilise une technologie mobile innovante pour mener des enquêtes à bas coût et pouvant restituer des résultats rapidement, afin de suivre les indicateurs clés de planification familiale et d’autres domaines de la santé et du développement. Le programme est mis en œuvre par les universités et les institutions de recherche locales dans 11 pays, qui déploient des enquêtrices résidentes formées à la collecte de données au moyen de téléphone mobile. PMA2020/ Côte d'Ivoire est codirigé par l’Institut National de la Statistique (INS) et la Direction de Coordination du Programme National de Santé de la Mère et de l’Enfant (DC-PNSME). Le projet bénéficie également du soutien et de la supervision générale du Contrat de désendettement et de développement et de l’Institut Bill & Melinda Gates pour la Population et la Santé de la Reproduction à l’École de Santé Publique Bloomberg de l’Université Johns Hopkins, ainsi que la Fondation Bill & Melinda Gates​.


[1] Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) constitue une initiative originale pour l’allègement de la dette contractée au titre de l’aide publique au développement (APD). Ce volet est additionnel à l’initiative multilatérale d’allègement de la dette des pays pauvres (initiative PPTE - Pays pauvres très endettés). Le 1er C2D, a fait l’objet de signature entre l’Agence française de développement (AFD)  et le Gouvernement de la Côte d’Ivoire en décembre 2012 et vise à financer des actions soutenant la lutte contre la pauvreté et le développement durable. Au titre du Ministère en charge de la Santé, trois projets, dont le Projet d’Intensification de la Politique de Planification Familiale (PIPPF), bénéficient de financement sur les ressources du 1er C2D. Les projets santé ont pour objectif de contribuer à l’amélioration de la santé des populations et de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

Thursday, September 21, 2017